baratin


baratin

baratin [ baratɛ̃ ] n. m.
• 1926; « portefeuille vide substitué par un complice » 1911; de barat, déverbal de barater ( baraterie)
Fam. Discours abondant, particulièrement celui qui tend à en faire accroire, à circonvenir. boniment. Le baratin d'un camelot. Discours flatteur, assez grossier, pour séduire une femme. Il lui fait du baratin. Arrête ton baratin.

baratin nom masculin (ancien français barater, tromper) Familier. Discours abondant, destiné à convaincre, à tromper, à séduire ; boniment : Tout ça, c'est du baratin.baratin (synonymes) nom masculin (ancien français barater, tromper) Familier. Discours abondant, destiné à convaincre, à tromper, à séduire ; boniment
Synonymes :

baratin
n. m. Fam. Discours, flot de paroles pour enjôler ou abuser; paroles sans portée réelle. Tout ça, c'est du baratin!

⇒BARATIN, subst. masc.
Pop. Flot de paroles généralement trompeuses, le plus souvent motivé par le désir de convaincre, de duper ou de séduire :
1. Pour faire tomber les cinquante points c'était jamais si commode! ... Y avait toujours du tirage... Même en donnant la chansonnette... en se dépensant du baratin... Ils renâclaient presque toujours au moment de douiller, ...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 447.
2. — De quels principes s'est-il inspiré pour triompher de son beau rival?
— Le baratin... Il a dépensé des tonnes de salive. Le rival ne devait pas être très éloquent.
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 103.
SYNT. Sortir, placer un baratin; faire du baratin à qqn; avoir qqn au baratin; faire marcher qqn au baratin.
Rem. 1. Parad. Selon le cont., le terme peut être mis en rapp. de synon. avec mensonges, histoires, salades, bluff, laïus, bavardage, sermon, harangue, topo, etc. 2. S'emploie rarement au pluriel.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Lar. encyclop. (cf. aussi Lar. 19e) écrit baratin ou barratin, baratiner ou barratiner.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. [1911 arg. des voleurs « portefeuille vide que la main passe à son complice, au lieu de celui qu'elle a tiré » d'apr. ESN.]; 2. [1926 arg. des voyous « bluff d'homme d'affaires, de galant, de juge d'instruction », ibid.]; 1936, supra ex. 1.
Prob. dér. de barat v. baraterie (encore attesté en prov. « marché, tromperie » C. Brueys dans MISTRAL : Vesèn toujour pèr esperienci Pulèu lou barat èstre en sciènci Vite e facilamen aprés Que lou mestié noun es coumprés) dér. de l'a. fr. barater, bareter « tromper » (v. baraterie); suff. -in, plutôt qu'empr. au prov. baratin « trompeur » (S. Eust. 1468 dans LEVY Suppl. : Jamays non baratiey persono, ... Mas pueys que non soy baratin, Annà tot drech vostre chamin); cf. aussi GUIRAUD, Mél. d'étymol. arg. dans Cah. Lexicol., t. 1, pp. 65-66.
STAT. — Fréq. abs. littér. :10.
BBG. — DE GOROG 1958, p. 110. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 65.

baratin [baʀatɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1926, Esnault, argot des voleurs; d'abord « portefeuille vide substitué par un complice » (1911); de barat, déverbal de barater « tromper ». → Baraterie.
1 Fam. Discours abondant, particulièrement celui qui tend à en faire accroire, à circonvenir. Boniment, moulin (moulin à paroles). || Faire, taper le baratin à qqn. Baratiner.Un baratin interminable. || Le baratin d'un camelot.Spécialt. || Faire du baratin à qqn, chercher à le séduire. Boniment. || Ça va, arrête ton baratin, on se laisse pas draguer par des mecs comme toi.
2 Aptitude à la parole; parole aisée. || Il a du baratin. || Il est fort pour le baratin, mais il ne faut pas compter sur lui. || Il nous a eus au baratin.
DÉR. Baratiner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • baratin — n.m. Boniment. Faire du baratin, séduire par des propos flatteurs. C est du baratin, des promesses qui ne seront pas tenues ; du bidon …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • baratin — delinc. Rollo de papeles de estraza que se le deja al otario en cambio de su dinero en el trabajo de cuento (legado del tío etc.) (AD)// lunf. Capricho, extravagancia, manía por algo// escondrijo …   Diccionario Lunfardo

  • baratin — Bavardage racoleur et usagé, non seulement décodé avec compassion par des femmes qui s’en moquent, mais devenu le plus souvent inutile depuis qu’elles prennent de plus en plus souvent l’initiative des rencontres. le DICO de l amour et des… …   Dictionnaire de Sexologie

  • baratin — nm., barattin => Boniment, Parler …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ratin — baratin cadratin gratin …   Dictionnaire des rimes

  • baratiner — [ baratine ] v. <conjug. : 1> • 1926; de baratin ♦ Fam. 1 ♦ V. intr. Faire du baratin. 2 ♦ V. tr. Essayer d abuser (qqn) par un baratin. ⇒ embobiner. Baratiner un client. Essayer de séduire par la parole. Il commençait à baratiner la fille… …   Encyclopédie Universelle

  • boniment — [ bɔnimɑ̃ ] n. m. • 1803; de l arg. bonir, bonnir « dire » 1 ♦ Propos que débitent les charlatans, les bateleurs, pour convaincre et attirer la clientèle (⇒ parade). Le boniment d un camelot. Par ext. Discours trompeur pour vanter une marchandise …   Encyclopédie Universelle

  • Mot — Pour les articles homonymes, voir mot (homonymie). Dans le langage courant, un mot est une suite de sons ou de caractères graphiques formant une unité sémantique et pouvant être distingués par un séparateur (blanc typographique à l écrit, pause à …   Wikipédia en Français

  • Beuzeval — Houlgate Houlgate Ajouter une image Administration Pays France Région Basse Normandie Département …   Wikipédia en Français

  • Beuzeval-Houlgate — Houlgate Houlgate Ajouter une image Administration Pays France Région Basse Normandie Département …   Wikipédia en Français